Handicap: 30 ans de lutte, pourquoi?

On ne montre pas la personne handicapée, autonome, qui gère une société, qui prend en main sa vie, qui a une vie de famille, des enfants, un compagnon ou une compagne, on préfère s’en tenir au courage, au surpassement de soi, à la vitrine du « plus fragile » qui s’expose chaque fin d’année.